Wonderland Sanctuary

Entre dans le monde de Wonderland Sanctuary ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum a fermé ses portes.

Partagez | 
 

 Votre Altesse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezylian Vaan Irianël
Grand Séducteur ♣ Sado-Modo
Grand Séducteur ♣ Sado-Modo
avatar

Messages : 88
Expérience Rpg : 50
Date d'inscription : 03/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 21
Race: Démon
Informations Utiles:

MessageSujet: Votre Altesse...   Jeu 30 Juin - 1:36

    Ezylian attendait, assis sur l'une des confortables chaises qui meublaient l'antichambre du Bureau du Roi des Démons. Il tenait entre ses mains gantées de cuir noir une lettre. Noire veinée de rouge. Avec le cachet vermeil qui attestait de l'autenthicité de la missive. Il était convoqué chez le puissante Roi des Abysses. Même s'il le connaissait bien, l'imposant Palais Noir lui faisait toujours froid dans le dos. Lugubre et dénudé de toute lumière, il se dressait tel un monstre dans les Abysses. Impossible pour un démon de vivre sans passer par cet mastodonte de pierres noires au moins une fois dans sa vie. Qui raccourcissait souvent assez brutalement une fois arrivé là. Mais heureusement, Ezylian était quelque peu protégé de cela. La famille Vaan Irianël était crainte et très respectée, notamment grâce aux contacts qu'elle entretanait avec la Famille Royale Vaan Haël.

    Ezylian était donc occupée à jouer avec la lettre cachetée quand un majordome, tout de noir vêtu, entra et lui annonça de sa voix de corbeau que le Roi ne pouvait pas le reçevoir. Cela ne fit ni chaud ni froid au démon, qui avait l'habitude. Chaque fois qu'il venait, il était occupé. C'est pour cela que le démon connaissait aussi bien le Palais. Et ses habitants. Surtout les petites démones gloussantes qui se pavanaient devant lui à chaque fois qu'il se promenait dans les couloirs. Tout en réfléchissant, il se rendit compte qu'il y avait une personne qu'il n'avait jamais vue dans cet énorme château. La bâtarde du Roi, Juliet. Mi-Mage, mi-démone ? Et pourquoi pas une ange tant qu'on y était ? Rien que l'idée que cette fille gouverne un jour son belle patrie, ça lui mettait l'estomac à l'envers et son coeur se serrait.

    Tout en s'étirant, il s'engagea dna sun couloir sombre. Il menait à l'étage supérieur, où étaient logés les -rares- invités. Dans l'aile annexe se trouvaient les appartements de la Famille Royale. Tout en saluant les démones qui lui faisaient de petits signes de la main tandis qu'il s'avançait dans les couloirs, il remit la lettre dans sa poche. Au fond du couloir, une fine silouhette se dessina. Mmh... il ne connaissait pas cette fille. D'un mouvement machinal, il remit en place sa chevelure d'ébène et s'approcha d'elle.


    -Bien le boujour, gente damoiselle, la salua-t-il lorsqu'il arriva à sa hauteur.

_________________



Dernière édition par Ezylian Vaan Irianël le Jeu 30 Juin - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hottenberg
¤ Princesse des Abysses ~
¤ Princesse des Abysses ~
avatar

Messages : 55
Expérience Rpg : 24
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Âge: 17
Race: Mi-Mage mi-démone
Informations Utiles:

MessageSujet: Re: Votre Altesse...   Jeu 30 Juin - 11:24

« Tous les jours, il y avait de l'activité dans le Palais Noir, et ce fait agaçait vraiment Juliet. La belle Princesse, lassée d'être restée toute la matinée dans sa chambre avait décidé de sortir de promener dans sa gigantesque et lugubre demeure. Habillée d'une robe noire de style bustier, sans motifs apparents, elle marchait d'un pas assuré, toisant les démons qui passaient d'un air hautain. La simplicité de sa robe ne faisaient que rehausser la beauté de la mage, et le noir profond mettait en valeur les formes voluptueuses de la démone. On aurait pu la qualifier de parfaite si son visage ne reflétait pas son orgueil démesuré et sa manie de rabaisser son entourage. Les voix qui s'emmêlaient autour d'elle lui donnait un mal de crâne énorme, et elle aurait voulu tous les faire taire si elle n'avait pas été aussi pressée de rejoindre ses appartements. À peine une heure après être sortie de sa chambre, elle avait déjà hâte de la rejoindre.

Parmi les murmures affligeants des êtres autour d'elle se trouvaient les commérages de ces vieilles folles de démones. Quelqu'un qui n'aurait pas vu la Princesse aurait pu les qualifier de jolies, mais Juliet se savait parfaitement au dessus d'elles, dans sa façon d'être comme dans son apparence. Elle était parfaitement consciente de sa beauté et avait pris l'habitude de se juger supérieure aux autres, ce qui, en soi, venait plus de son paternel. Il avait du pouvoir et savait s'en servir lorsqu'il le fallait, et Juliet avait une beauté hors du commun, et elle savait aussi s'en servir lorsqu'il le fallait... ou lorsqu'elle le voulait. Pour en revenir aux commérages, Juliet avait appris la venue du "magnifique Seigneur Vaan Irianël", comme elles avaient pris l'habitude de parler de lui. Juliet ne l'avait jamais rencontré, et elle n'en avait aucune envie. De beaux démons ténébreux, elle avait sa dose. Jamais elle ne s'intéresserait à un quelconque être, aussi "magnifique" soit-il. Tous les êtres vivants étaient inférieurs à elle, et ça s'arrêtait là.

Son père lui avait, lors d'un des rares repas qu'ils avaient eu ensemble -elle n'ayant jamais vraiment voulu partager un quelconque repas avec son paternel et lui étant trop occupé pour dîner avec sa fille- expliqué que la famille Vaan Haël avait des relations avec des familles de la noblesse démoniaque et avait cité le nom Vaan Irianël, qui était l'un de leurs meilleurs associés. Elle l'avait écouté d'une oreille distraite mais avait tout de même entendu son récit car si elle devait un jour gouverner, il fallait qu'elle soit consciente de qui il fallait éliminer, et qui il ne fallait pas.
Au fur et à mesure qu'elle traversait le Palais, elle voyait de moins en moins de monde, exclusivement de ces femmes qui venaient lécher les bottes de son royal paternel... qui n'avait évidemment aucun regard pour ces dernières. De nombreux gloussements attirèrent l'attention de la Princesse, la partageant entre les faire partir en employant la manière verbale ou physique. Elle les fusilla du regard et passa son chemin, non sans entendre quelques murmures désapprobateurs.
Juliet les ignora promptement et continua sa marche en direction de sa chambre. Le couloir qui menait à l'aile annexe, où se trouvaient les appartements Royaux se remplissaient de ces démones lèches-cul qui passaient leur temps à attendre les allées et venues de leur souverain, dans l'espoir qu'il leur accorde ne serait-ce qu'un regard. Affligeant, comme d'habitude.

Cette fois-ci, les gloussements étaient plutôt destinés à un autre homme, quelqu'un qui n'était pas habituellement au Palais. Enfin, Juliet voyait tous les jours de nouveaux visages, même si elle avait croisé la personne la veille, puisqu'elle ne se souciait guère de qui se trouvait dans sa demeure ou pas. Elle ne lui accorda, en premier temps, aucun regard. Malheureusement, l'homme passa une main dans ses cheveux corbeau, tout en saluant Juliet.

    — Bien le boujour, gente damoiselle.
    — Écarte-toi de mon chemin, répondit-elle froidement.


Elle passa sa route en direction de ses appartements à elle, sous les regards horrifiés des jeunes démones qui venaient de passer près d'eux, visiblement choquées par le comportement de la belle Princesse des Abysses. »


Dernière édition par Juliet Hottenberg le Ven 1 Juil - 8:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Ezylian Vaan Irianël
Grand Séducteur ♣ Sado-Modo
Grand Séducteur ♣ Sado-Modo
avatar

Messages : 88
Expérience Rpg : 50
Date d'inscription : 03/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 21
Race: Démon
Informations Utiles:

MessageSujet: Re: Votre Altesse...   Jeu 30 Juin - 22:15

    Lorsqu'Ezylian salua la jeune dame, elle lui répondit un "Écarte-toi de mon chemin ! qui le fit sourire. Hum... caractérielle. En la regardant, il remarqua ses yeux vairons, caractéristique de la Princesse des Abysses. Comme tout bon démon, il posa genoux à terre et lui baisa la main. Puis il se releva, la malice brillant dans ses yeux vermeils.

    -Votre Altesse semble bien pressée, dit-il tandis qu'elle marchait en direction de ses appartements.

    Il la rattrapa sans mal et marcha à ses côtés. Il jouait avec le feu, il le savait. Mais le démon adorait jouer avec les jolies jeune filles. Même si elles étaient des Princesses et avaient le pouvoir de l'envoyer moisir dans une geôle d'un haussement de sourcil. C'était dans sa nature.
    Des murmures outrés accompagnaient leur passage et cela fit s'élargir le sourire du démon. Arrivés devant une porte, qui devait être celle menant aux appartements de Juliet, il la dépassa et s'appuya de tout son poids dessus, le dos contre le bois. Ainsi, il lui barrait le passage et cela lui permettrait de faire un peu connaissance... même si cette princesse l'intéressait autant que son premier biberon.


    -Allons Princesse, n'est-il pas dans vos obligations que de faire connaissance avec vos futurs sujets ?

    En ce moment, elle lui faisait penser à un chat. En colère. Avec des dents très pointues. Un chat ? Un peu petit. Une tigresse, dans ce cas. Princesse Minou... non, elle le tuerait si jamais il disait ça.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hottenberg
¤ Princesse des Abysses ~
¤ Princesse des Abysses ~
avatar

Messages : 55
Expérience Rpg : 24
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Âge: 17
Race: Mi-Mage mi-démone
Informations Utiles:

MessageSujet: Re: Votre Altesse...   Sam 2 Juil - 10:35

    « Au grand malheur de la Princesse, le démon s'agenouilla devant elle et lui fit un baisemain. Elle soupira en levant les yeux au ciel d'un air agacé et retira vivement sa main de celle du démon, qui se releva et souriant. Faisant comme s'il n'existait pas, elle continua sa route vers ses appartements et lorsqu'il lui fit remarquer qu'elle semblait pressée, Juliet ne prit même pas la peine de relever sa remarque et ne daigna même pas lui accorder un regard. Ce démon paraissait plutôt collant, ce qui déplut fortement la Princesse qui en avait marre des personnes dans son genre. Les démones qui passaient par là les toisèrent d'un air choqué, et se mirent à marmonner entre elles, les yeux rivés sur les deux démons. Juliet les regarda d'un air menaçant, ce qui les fit frémir un instant, puis elles passèrent leur chemin. L'air majestueux et intimidant de Juliet lui venait de son père, et il fallait avouer que cette aura qui de dégageait d'elle était très similaire à celle de son paternel, ce qui arrangeait beaucoup les choses, de temps en temps. Avoir la même allure que le Roi des Abysses était un atout considérable, surtout lorsqu'on était une femme et qu'on voulait se faire respecter. Beaucoup de démons dans la cour étaient misogynes, et les démones jalousaient beaucoup leur future souveraine, qu'elles qualifiaient de bâtarde ou d'on ne sait quoi. Bâtarde ou pas, Juliet était d'une beauté inconsiderable et ce détail, personne ne l'oubliait. Elle descendait du Roi, était protégée par son père et était par conséquent intouchable. Meme si elle vouait une haine sans bornes auprès de ce dernier, elle savait utiliser son titre et des ascendances lorsqu'il le fallait.

    Alors qu'elle pensait pouvoir regagner sa chambre sans encombre, elle fut assez irritée par le fait de se faire barrer la route par ce stupide pot-de-colle de démon. Alors qu'elle s'appretait à ouvrir sa porte à l'aide d'un de ses pouvoirs hérités de sa mère -la Princesse ne prenait pas la peine de se salir les mains en les posant sur une simple poignée de porte, le démon aux yeux vermeil s'appuya dessus, lui bloquant l'entree de sa pièce personnelle. Elle haussa ses sourcils parfaitements dessinés et toisa le démon de haut en bas, ses yeux vairons analysant le tout sans bruit. Il était plutôt grand et derriére ses vêtements noirs, on devinait une certaine musculature propre à beaucoup de démons de son espèce. Ses cheveux corbeau et ses yeux rouges n'étaient pas rares auprès de la race démoniaque. Si Juliet avait un œil rouge, elle le tenait de sa mère et non pas de son père, qui lui avait donné son œil bleu. Beaucoup de démons avaient les yeux rouges, mais d'autres races aussi. Elle avait vaguement entendu parler des yeux de l'autre Princesse, l'ange qui allait gouverner le Wonderland. Les gens avaient peur pour l'avenir des deux Royaumes, puisque les seuls descendants officiels étaient des femmes, une ange et une sang-mêlés. Juliet, elle, se contrefichait de ses devoirs d'héritière, puisqu'elle savait que son paternel n'allait pas mourir de si tôt. On ne tue pas le Roi des Démons comme ça. Meme si elle le haïssait, elle reconnaissait sa puissance et son charisme, puisqu'elle pensait en avoir hérité.


    - Allons Princesse, n'est-il pas dans vos obligations que de faire connaissance avec vos futurs sujets ? fit le démon d'un air qui se rapprochait beaucoup de l'ironisme.
    - Depuis quand la Princesse s'occupe de ses obligations, démon ? Maintenant laisse moi passer.

    Le regard vermeil du démon croisa celui vairon de la Princesse, et tôt se passa comme elle l'avait prévu. Le don d'hypnose, qu'elle avait depuis sa plus tendre enfance, lui permettait de contrôler les personnes qui croisaient son regard suffisamment longtemps pour qu'elle puisse prendre le contrôle de son esprit. Elle soutint le regard du démon et répéta son ordre d'une voix aussi froide que la glace, et le démon fut contraint de libérer la voie à la belle Princesse. Elle écarta la main d'un geste vif et la porte s'ouvrit sur une pièce décorée de trois uniques couleurs: le rose pale, le blanc et le noir. Beaucoup de cadres représentant sa défunte mère étaient accrochés aux murs et un énorme lit à baldaquin était collé au mur du centre. Elle entra dans la pièce et le contact visuel entre les deux démons étant rompu, le sort de la Princesse n'eut pus d'effet sur le démon qui retrouva le contrôle de ses mouvements. Faisant comme s'il n'existait plus, elle s'assit sur sa coiffeuse et entreprit d'enlever les accessoires qui ornaient sa tête, faisant couler ses cheveux dans son dos comme une cascade couleur chocolat. Les pointes descendirent jusqu'à son bassin, et elle attrapa un peigne afin de se brosser les cheveux. Elle répétait souvent ce geste lorsqu'elle avait besoin de se détendre, et avait donc complètement omis la présence du démon aux yeux rouges, ainsi que de fermer la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Ezylian Vaan Irianël
Grand Séducteur ♣ Sado-Modo
Grand Séducteur ♣ Sado-Modo
avatar

Messages : 88
Expérience Rpg : 50
Date d'inscription : 03/04/2011

Feuille de personnage
Âge: 21
Race: Démon
Informations Utiles:

MessageSujet: Re: Votre Altesse...   Lun 4 Juil - 0:18

    La Princesse des Abysses lui répondit sèchement qu'elle ne s'occupait pas de ses obligations, ce qui fit sourire le démon. Caractérielle, la petite Juliet. Elle ne serait peut-être pas une si mauvaise dirigeante, finalement. Puis il se passa quelque chose d'étrange. Leurs yeux se croisèrent et ce ne fut pas un coup de foudre, mais une étrange sensation qui prit son corps en otage. Ses pensées ne lui obéissaient plus, tout comme son corps et la princesse démoniaque lui ordonna de la laisser passer. Le démon s'écarta, alors qu'il ne le voulait pas et la princesse s'ngouffra dans sa chambre. A peine le contact visuel fut-il rompu qu'Ezylian reprit le contôle de son corps. Le temps de reprendre ses esprit, Juliet s'était installée devant sa coiffeuse et enlevait les délicats ornements de sa chevelure couleur chocolat. Attrapant un peigne, elle commença à brosser sa longue chevelure et Ezylian s'appuyra contre le chambranle de la porte. Elle l'ignora royalement et il en profita pour balayer la pièce de son regard sanglant. Les seuls couleurs ornant la vaste pièce étaient le rose pâle, le blanc et le noir. Il y avait beaucoup de cadres représentant la défunte mère de Juliet et cela fit naître un sourire amusé sur les lèvres du démon.

    -Tu idolatres ta mère, Princesse ?

    Le ton n'était ni moqueur, ni sarcastique. C'était juste une constatation et une question.

    -En tout cas, jolie chambre. Pour une fille.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hottenberg
¤ Princesse des Abysses ~
¤ Princesse des Abysses ~
avatar

Messages : 55
Expérience Rpg : 24
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Âge: 17
Race: Mi-Mage mi-démone
Informations Utiles:

MessageSujet: Re: Votre Altesse...   Lun 4 Juil - 6:37

    « La Princesse, lorsqu'elle entendit la voix du démon, sursauta. Elle l'avait complètement oublié, et elle vit dans son miroir qu'il s'était adossé au chambranle de la porte d'entrée, et avait apparement analysé les portraits accrochés un peu partout. Ada Hottenberg, la mère de Juliet, était une personnalité connue aux yeux de ses sujets car avant de mettre au monde sa fille, elle avait séduit le peuple grâce à son caractère digne d'une souveraine de la pire espèce. Elle était presque aussi respectée que son compagnon, le Roi. Le démon lui demanda si elle idôlatrait sa mère, et Juliet soupira.

    - Idôlatrer, non. Je l'admire, c'est tout. répondit la Princesse.

    Jamais Juliet n'aurait honte d'avouer qu'elle admirait sa mère. Elle ne l'avait jamais connue, mais tout ce qu'on disait à son sujet suffisait à la rendre jalouse. Comment une femme qui avait démarré aussi simplement qu'elle avait réussi à s'élever aussi haut dans la société ? Son physique, mais surtout son mental avaient joué un rôle majeur dans son ascension. Beaucoup de personnes la comparaient à cette dernière, mais Juliet savait parfaitement qu'elle était le portrait de son père. Elle aurait aimé connaître cette femme qui comptait tant à ses yeux, mais elle ne pourrait plus jamais, de toute façon. Elle ne savait pas si Ada aurait été fière de ce qu'était devenue sa fille, une femme dont les seuls centre d'intérêts étaient de se moquer des autres et les rabaisser au possible. Désagréable princesse qu'était devenue Juliet au fil des années...

    Un ronronnemment bruyant se fit entendre au fond du couloir, et Juliet se mit soudainement à afficher un sourire satisfait. Léo venait de rentrer, et les grognements désapprobateurs qui suivirent ne firent que rendre encore plus joyeuse la belle Princesse. Elle et Léo avaient toujours adoré se payer la tête des gens qui cherchaient du repos dans leurs appartements, et provoquer du bruit était la meilleure chose à faire dans ces cas-là. Elle finit par poser son peigne et ouvrit son armoire, dans laquelle elle sortit une robe plus légère que celle qu'elle portait. Elle avait pris cette robe durant la matinée car son père lui avait dit de faire bonne figure. Maintenant qu'elle savait qu'elle ne sortirait plus de sa chambre, pourquoi rester dans cette tenue inconfortable, qui lui empêchait de faire les mouvements qu'elle aurait voulu faire ? La robe qu'elle avait prise était rose pâle, de style bustier, contrairement à celle qu'elle portait actuellement, qui était noire, d'horribles manches cachant ses fines épaules. Se glissant derrière le paravent, elle se déshabilla comme si elle avait été seule. Encore une fois, elle avait oublié la présence du démon.


    - Juliet, tu n'es pas toute seule... grogna Léo en entrant dans la pièce, après avoir vivement regardé le démon.
    - C'est peut être pour ça que je suis allée derrière le paravent, non ? répondit la Princesse des Abysses en haussant les épaules, tout en enfilant sa nouvelle tenue.

    Même si elle avait oublié le démon, elle n'était pas stupide. N'importe qui pouvait entrer dans sa chambre, mais ceux qui s'y risquaient finissaient généralement par dessus la fenêtre ou au cachot, selon l'humeur de la belle. Elle entendit cependant le commentaire du démon au sujet de sa chambre, et elle répondit d'un air dédaigneux que c'était tout à fait normal, puisque c'était elle qui avait fait le placement des meubles, ainsi que le choix des couleurs. Elle finit par ajuster sa robe selon sa taille et sortit de derrière le paravent, le style de robe qu'elle avait ayant complètement changé. Elle était passée d'une robe compliquée, bouffante et tout le délire qui va avec à une simple robe rose, sans motifs. La simplicité même, si on regardait vite. En vérité, cette robe avait été faite sur mesure, à l'occasion du qunzième anniversaire de la future souveraine, aussi élaborée que la précédente mais donnant une impression de simplicité qui rehaussait la beauté de la belle Princesse.

    - Que fais-tu encore ici, démon ? déclara Juliet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre Altesse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre Altesse...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wonderland Sanctuary :: Secteur 4 : Les Abysses :: Le Palais-
Sauter vers: