Wonderland Sanctuary

Entre dans le monde de Wonderland Sanctuary ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum a fermé ses portes.

Partagez | 
 

 Frôler le doux visage de la Mort...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurelin A. Linaewen
Chat Sauvage
Chat Sauvage
avatar

Messages : 98
Expérience Rpg : 66
Date d'inscription : 15/05/2011
Age : 20
Localisation : Cachée dans ton esprit ou bien endormie dans les bras obscurs de la mort

Feuille de personnage
Âge: 15
Race: Elfe
Informations Utiles:

MessageSujet: Frôler le doux visage de la Mort...   Ven 8 Juil - 7:02

[rappel de l'ordre : Laurelin - Ellena - Chaperon Rouge]

le soleil déclinait à l'horizon et il commençait à faire nuit au pieds des falaises, l'obscurité aspirait petit à petit les morceaux du décor habituellement si beau et doux à voir. Sur un des sentiers l'on distinguait à l'oreille des bruits de pas dans du gravier. Des bruits d'une personne qui marche calmement. Laurelin marchait calmement, elle était au pied de la rocaille pour une simple raison, elle avait reçu une lettre écrite main à l'encre brune et à la plume d'oie, il y avait même des tâches d'encres par endroits.
La jeune elfe soupira et se demanda si elle avait bien fait, sur le papier était écrit un message : "Arwen, veuillez me retrouver vau pied des falaises marines à vingt et une heure précise, je vous y attendrait. ne vous inquiétez pas, vous ne courrez aucun danger eElda". Le plus surprenant n'était pas qu'elle ait un potentiel admirateur secret, mais le fait qu'il connaissait son second prénom, pourtant elle ne le hurlait pas sur les toits et en plus il lui avait donné le titre honorifique Elda.
Bien qu'elle était peu rassurée, elle avait sommé son compagnon Artaher de rester au château Linaewen pour surveiller les lieux, mais tel qu'elle le connaissait il ne se tiendrait pas à sa promesse et risquait de la suivre doucement attendant qu'une personne s'approche un peu trop près de sa maîtresse avant de lui bondir dessus.
C'était dans ces moments-là que Laurelin était heureuse de pouvoir converser avec la nature, elle au moins pouvait l'aider, et elle pouvait lui confier ses peines sans avoir le soucis de savoir si ses secrets seraient divulgués par une personne quelconque.
Soudain, tirant l'elfe de sa rêverie, d'autres pas se firent entendre, il y avait des bruits de pas d'au moins un millier de personnes, mais c'était impossible, il n'y avait pas autant de personne dans tout le Wonderland !


-Une illusion... souffla Laurelin.

Quelqu'un cherchait à la piéger, la piéger dans une illusion ! Mais pourquoi, les bruits de pas s'intensifièrent mais cette fois il y avait cinq pairs très distinctes, et ces gens se rapprochaient à une vitesse affolante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellena Caldin
La Silencieuse
La Silencieuse
avatar

Messages : 26
Expérience Rpg : 12
Date d'inscription : 19/05/2011
Localisation : derrière ton ombre

Feuille de personnage
Âge: 17
Race: Mi-ange mi-démone
Informations Utiles:

MessageSujet: Re: Frôler le doux visage de la Mort...   Ven 8 Juil - 22:45

La mer qui fouettait violemment les rochers qui la surplombait, l'odeur salée qui emprégnait l'atmosphère et l'air marin. Un joli endroit pour une balade. La démone avançait d'un pas lent Son cobra était enroulé autour de son bras, trop paresseux pour pouvoir la suivre en rampant. Le vent faisait voler les longs cheveux de jais d'Ellena qu'elle avait choisi de laisser libre. Des mouettes volaient dans le ciel azur en piquant vers la mer pour essayer d'attraper des poissons. Et puis, des bruits de pas, par centaines, étrange et rythmé. Ensemble, toujours ensemble. La jeune fille était étonnée de voir autant de monde réunit au même endroit. Elle sentait une étrange puissance, similaire à la sienne quand elle créeait ses illusions... Mais bien sur ! C'était une illusion. La démone se concentra pour essayer de mieux discerner cette illusion en fait il n y avait que cinq personnes, qui se dirigeaient tous au même endroit. Où se tenait une aura qui était familière à Ellena. Celle d'un elfe. Et la seule elfe qu'elle connaissait été Laurelin ! Sans réfléchir, la jeune fille courrut vers l'aura elfique pour rapidement se trouver à quelques mètres de l'elfe. La démone se campa aux côtés de l'elfe.

"Je vais t'aider." chuchota Ellena.

Les pas se rapprochaient mais on ne pouvait toujours voir personne. Autant utiliser sa magie des illusions. La démone se concentra, ses yeux virèrent au blanc et peu à peu, des silhouettes humaines commencèrent à prendre formes jusqu'à ce que cinq hommes apparaissent. Ils étaient tous vêtus de tenues de cuir souple et portait des sabres recourbés ou des épées. Normalement les vandales qui s'attaquaient en habitants de Wonderland pour les dépouiller ou les tuer étaient armés avc des épées rouillés et des armures déchiquetées de par et d'autre mais ce n'était pas le cas de ces hommes là. C'était certain que ces hommes allaient les attaquer et les deux filles devaient se préparer au combat. Ellena n'était pas sur qu'elles allaient s'en sortir puisqu'elles étaient deux contre cinq et même si les hommes allaient se servir de leurs armes, il n'était pas dit qu'ils ne savent pas utiliser la magie. La démone ne connnaissait pas non plus les pouvoirs de l'elfe. Elle verrait bien. Sëphir sur le bras d'Ellana siffla en montrant ses crocs. La démone avait une tactique avec son serpent quand elle combattait au corps à corps, elle pourrait l'utiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chaperon Rouge
Chapi-Chapeau ♪ Princesse Sanglante
Chapi-Chapeau ♪ Princesse Sanglante
avatar

Messages : 46
Expérience Rpg : 27
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 19
Localisation : Embusquée dans un buisson, guettant... vous guettant !

Feuille de personnage
Âge: 15
Race: Garou (Loup)
Informations Utiles:

MessageSujet: Re: Frôler le doux visage de la Mort...   Dim 10 Juil - 6:16

Elle était en train de se promener sur un sentier de marche, les cheveux volant au vent et sa robe, blanche pour une fois, déteignait sur le paysage. Elle aimait l'odeur de l'iode, et son coeur frétillait de joie lorsqu'elle entendait les vagues se briser sur la plage en provoquant d'énormes jaillissements d'écume. Malgré sa nature plus ou moins bestiale, elle appréciait beaucoup la mer, surtout quand elle nageait, brassant l'eau avec ses mains, et elle se surprenait à penser qu'elle voulait devenir une sirène un peu trop souvent à son goût. Chaperon Rouge s'assit face à l'océan, commençant à chantonner une chanson de marins :
« Tiens bon la vague, et tiens bon le vent, hisse et haut ! Santiano... »
Elle s'imagina soudain en marin, à bord d'un trois mats, voguant vers une destination inconnuve... Elle imaginait la sensation que lui procurerait le fait de tenir la barre, l'impression de liberté et de puissance qu'on pouvait ressentir... Elle se vit fendre les vagues, le saveur permanente du sel dans la bouche, elle rêva monter sur la vigie, surveiller les alentours, et allait imaginer bien d'autres choses si la sensation qu'un combat allait bientôt éclater ne l'avait tirée de ses songes. Elle descendit en maugréant la falaise, sa robe s'accrochant sans cesse aux moindres buissons, et arriva en vue de deux jeunes filles, en qui elle reconnut Laurelin, ce qui la renfrogna parce qu'elle ne lui avait pas encore pardonné d'avoir pris le parti de Sango, mais elle vit Ellena Caldin, la mi-démonte mi-ange, et son humeur remonta en flèche, car elle appréciait beaucoup la compagnie de cette jeune fille, qui, même en étant silencieuse, rythmait les conversations de ses moues, tantôt désabusées ou moqueuse, ou au contraire approbatrices ou rieuses. En les voyant se préparer à se battre, elle huma l'air et sentit cinq hommes. Elle allait s'étonner de leur invisibilité lorqu'Ellena sembla se concentrer et les fit apparaître. "De la magie, j'aurais du m'en douter. Je ferais mieux d'aller les aider, ces gens-là n'ont pas l'air d'être des amateurs, et on ne sait jamais ce qui peut arriver lors d'un combat. Peut-être que si je n'interviens pas on me rendra responsable de ce qui arrivera. Non, en fait, on va sûrement me rendre responsable de ça, alors autant aller m'amuser. Elle vérifia qu'elle portait des sous-vêtements rouges -En fait, il n'y avait que les vêtements rouges qui ne se déchiraient pas lorqu'elle mutait, raison de son capuchon rouge, outre son utilisation.- Elle n'avait pas vraiment envie de se mettre en soutien-gorge et culotte devant ses adversaires mais n'avait pas le choix si elle voulait participer à la bataille. En maudissant son imprudence, "A quoi je pensais en mettant cette foutue robe, nom d'un ch...loup ! Ils ne faut pas qu'il y en ait un seul qui en réchappe, je mourais de honte !", elle se plaça à côté d'Ellena et lui murmura :
« Mais dans quel pétrin vous êtes-vous mises ? Plus important, qui était, parce que maintenant nous le sommes toutes, visée ? »[]


Dernière édition par Le Chaperon Rouge le Mer 13 Juil - 8:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin A. Linaewen
Chat Sauvage
Chat Sauvage
avatar

Messages : 98
Expérience Rpg : 66
Date d'inscription : 15/05/2011
Age : 20
Localisation : Cachée dans ton esprit ou bien endormie dans les bras obscurs de la mort

Feuille de personnage
Âge: 15
Race: Elfe
Informations Utiles:

MessageSujet: Re: Frôler le doux visage de la Mort...   Lun 11 Juil - 7:25

Laurelin vit Ellena arriver, elle fut surprise tout d'abord puis heureuse de se retrouver avec cette démone qu'elle considérait comme son amie à présent, si les souvenirs de l'elfe étaient bons Ellena possédait un cobra comme compagnon et utilisait la magie.

"Je vais t'aider." chuchota Ellena.

Pour toute réponse, Laurelin lui sourit, chose qui n'arrivait pas souvent, c'était une image qu'il fallait garder en mémoire. Soudain, mis à part les hommes inconnus avec leurs épées et sabres, une autre paire de jambe se fit entendre, grâce à un simple bruit tel que celui-là, l'elfe pu dire qu'il s'agissait d'un garou enfin, c'était une fille vu la légèreté des pas sur le chemin. Puis elle aperçut Chaperon Rouge, au-lieu d'être en colère la blonde se surpris à penser qu'elles étaient sauvées grâce à l'arrivée de la louve. Ensuite celle-ci se mit à côté d'Ellena et lui murmura quelque chose, mais le bruit des ongles d'un des hommes qui frottait la lame de son sabre et la faisait crisser l'empêcha d'entendre quoi que ce soit de cette petite conversation. Il avait beau être cinq, quand on les regardait l'on savait qu'ils formaient toute une armée à eux seuls, sans vraiment les observer Laurelin vit qu'ils étaient forts beaux, sur l'une des capes d'un homme habillé en noir et aux cheveux mauves, le prénom "Andrew" était cousu. Les autres n'avaient rien qui permettait de leur donner un nom quelconque, un ce mit à sourire découvrant des dents pointues.

-Ainsi c'est elles nos adversaires, ce serait-on foutu de nous ?


Laurelin ne dit rien, mais se mit en position de défense, prête à parer les attaques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frôler le doux visage de la Mort...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frôler le doux visage de la Mort...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wonderland Sanctuary :: Secteur 3 : Les Falaises Marines :: En bas des Falaises-
Sauter vers: